Lors du webinaire du 13.06.2022 ou lors de la lecture de l’email de la FSP, vous avez pu prendre connaissance que les associations Psy, H+ Les Hôpitaux de Suisse, Curafutura et HSK ont finalement trouvé un accord provisoire pour la psychothérapie psychologique remboursée par l’assurance de base :

  • Cet accord s’appuie sur une structure tarifaire complète et applicable, négociée avec tous les partenaires.
  • Un tarif de 154.80 CHF/h (valeurs de point tarifaire de 2.58CHF la minute)
  • L’accord prévoit de manière explicite la facturation des personnes en formation, avec la même structure tarifaire – monnayant une péjoration de 10% du tarif prévu.

Nous partageons l’avis de la FSP que ce tarif est toujours beaucoup trop bas. Cependant, la solution provisoire trouvée nous semble être acceptable pour pouvoir sortir de l’impasse dans laquelle nous nous trouvons actuellement.

Nous tenions à souligner que ce tarif est provisoire (aussi nommée « tarif d’introduction ») et qu’il ne préjuge pas des futures négociations tarifaires. La FSP va continuer à lutter pour un tarif juste et adéquat. En tant qu’association cantonale, nous allons également tout mettre en œuvre pour continuer à soutenir la FSP afin qu’une solution finale respectueuse de la profession de psychothérapeute soit trouvée.

Pour de plus amples informations, nous vous invitons à prendre connaissance du communiqué de presse de la FSP qui se trouve sur leur site : https://www.psychologie.ch/fr/news

Au niveau cantonal, l’AFP a pris contact avec la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS) immédiatement après l’acceptation par le Conseil fédéral du passage du modèle de délégation au modèle de prescription. En mars dernier, une première rencontre avec le Conseiller d’Etat, Monsieur Philippe Demierre de la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS) et ses collègues a eu lieu. Cette dernière a été fructueuse ; la lettre circulaire aux psychothérapeutes autorisé-e-s à pratiquer dans le canton de Fribourg s’en est suivie. A la suite de l’échec des négociations tarifaires avec tarifsuisse et CSS, nous nous sommes mobilisées en reprenant contact avec la DSAS et en les invitant à ne pas accepter de fixer le tarif sur la base de la psychothérapie déléguée et de ne pas prendre de décision sans prendre en compte l’avis de la FSP. Un échange entre la personne responsable des questions tarifaires LaMal au sein du Service de la santé publique et Stephan Wenger, Co-président de la FSP a eu lieu. Nos arguments et notre positionnement ont pu être entendus lors de ces échanges et nous nous sommes ralliés à la demande de fixation tarifaire de la FSP, l’ASP et la SBAP. 

À l’heure actuelle, la décision de la structure tarifaire et du tarif provisoire est dans les mains des cantons. Maintenant qu’un accord tarifaire provisoire a été trouvé, il est probable que le canton de Fribourg fixe ce tarif comme tarif provisoire.  Nous ne pouvons cependant pas encore en être certain-e-s et les tarifs négociés doivent suivre la procédure ordinaire d’approbation par le Conseil d’Etat. Les délais sont très serrés et nous espérons avoir prochainement de leurs nouvelles.

 

Concrètement, si vous le souhaitez, deux actions peuvent être prises de votre part :

  1. Écrire à la Direction de la Santé et des affaires sociales du canton de Fribourg en les incitant à prendre la bonne décision. A cet effet, pour celles et ceux qui le souhaitent, la FSP a préparé un modèle de lettre (allemand et en français. Les passages marqués en jaune sont à adapter à votre situation. 
  2. Passez à l’action sur les médias sociaux : pour plus d’informations concernant ce point nous vous invitons à prendre connaissance de l’email du 13 juin de la FSP et de suivre leurs recommandations

Pour toutes les questions pratiques relatives à la mise en place du modèle de prescription, nous vous encourageons vivement à vous tenir au courant régulièrement via la foire aux questions de la FSP et leurs différents webinaires. Nous en profitons pour soulever ici l’énorme travail réalisé par la FSP. Nous collaborons étroitement avec eux sur ce dossier et pouvons vous assurer de leur engagement, leur disponibilité et leur professionnalisme dans un dossier particulièrement complexe.  

Nous sommes conscientes que nous nous trouvons dans une situation extrêmement désagréable et incertaine, qui génère du stress et de l’impatience. Cependant, nous sommes convaincues qu'ensemble nous pouvons réussir et que nous pouvons convenir d'un tarif qui respecte notre profession.

 

Votre comité


Intervention de l'AFP et de la FSP dans les média:

Dispute: les séances psy bientôt remboursées par la LAMaL

-  Intervention de Karin Wörthwein pour Frapp

Publié dans Actualités le 21 juin 2022